• Hydromorphologie :

Les caractéristiques physiques du cours d’eau : caractéristiques du lit majeur, du lit mineur, des berges, du fond du lit, de la vitesse d’écoulement, de la végétation de rives ou ripisylve constituent l’hydromorphologie du cours d’eau.

Développé par la Cellule d'Animation Territoriale de l'Espace Rivière et Zones Humides du Tarn-et-et-Garonne (CATER-ZH 82), l'outil SALAMANDRE est une application informatique permettant l'évaluation opérationnelle de la qualité hydromorphologique des cours d'eau à l'échelle du tronçon de rivière (de quelques centaines de mètres à plusieurs kilomètres). Adapté dans un premier temps au contexte local Tarn-et-garonnais, SALAMANDRE s'est développée dans quelques départements limitrophes, dont le Gers qui présente une typologie de ses cours d'eau très similaire au Tarn-et-Garonne.

Cet outil s'appuie sur un large panel de paramètres et indicateurs sélectionnés et évalués par rapport à un état de référence théorique basé sur les nombreux travaux de recherche et études réalisés par des laboratoires et structures reconnues (OFB, IRSTEA, BIOTEC...). Ces indicateurs sont regroupés par thématique (état du Lit, des Berges, des Habitats). L'intégration de ces trois compartiments permet d'obtenir une note concernant la qualité hydromorphologique du tronçon :

Très bon état

Bon état

Mauvais état

Très mauvais état

  • Les milieux rivulaires :

De même, l’hydromorphologie entretient de nombreuses relations avec les milieux rivulaires alentours (forêts rivulaires, ripisylves) et développe en son sein des relations et des échanges très complexes : échanges gazeux, transformation de la matière… La qualité et la nature de ces échanges ainsi que la composition de l’écosystème sont fortement dépendants des conditions altitudinales, climatiques et géologiques. Elles dépendent aussi des activités humaines.

Un travail d’évaluation des milieux rivulaires a été réalisé à partir de la numérisation sur photos-aériennes de la BD-Ortho de l’IGN de 2016. L’analyse des photographies aériennes ne permet bien entendu pas de différencier finement la ripisylve sur chaque berge. En contrepartie, la photo-interprétation permet de distinguer différentes largeurs de ripisylve. Ainsi, les trois indicateurs de ripisylve suivants ont été définis :

  • Bon état - Ripisylve Continu : cet indicateur représente une ripisylve dont la largeur dépasse celle de la "mono-rangée  d’arbres".
  • Etat moyen - Ripisylve en Rideau ou Mono-rangée d’arbres : cet indicateur représente une ripisylve de faible largeur et composée d’une unique rangée d’arbres longeant le cours d’eau.
  • Très mauvais état - Ripisylve Absente : cet indicateur représente les linéaires où la ripisylve est absente ou clairsemée.