Logo Département du Gers   Logo SDIS32

Les arrêts cardiaques constituent la principale cause de décès en France et nous savons que la rapidité d'intervention optimise les chances de survie lors d'un arrêt cardiaque.
La mise en place, en des lieux facilement accessibles, de défibrillateurs représente un enjeu majeur dans les chances de survie d'une personne victime d'un arrêt cardio-respiratoire.

Les droits d'utilisation ont pu s'étendre depuis 2007 puisque désormais toute personne, qu'elle soit médecin ou non, est autorisée à utiliser un Défibrillateur Automatisé Externe (DAE). Cette évolution réglementaire a permis de favoriser l'installation de ces dispositifs dans les espaces et services publics, ainsi que dans certaines entreprises privées qui possèdent un grand nombre de salariés.

Cependant, il n'existait aucune cartographie suffisamment précise et bien renseignée sur la localisation de DAE au niveau du territoire Gersois. Aussi, conscients de l’enjeu que représente cette connaissance pour la santé publique, le Département du Gers et le SDIS du Gers, ont conduit le recensement des dispositifs existants ainsi que l’information sur leur localisation auprès des populations.

Ci-après la liste et la cartographie des défibrillateurs sur le département du Gers :

carte liste
Cliquer sur la carte pour y accéder Cliquer sur la liste pour y accéder

 

 

 

Veuillez trouver ci-dessous un coupon vous permettant de nous déclarer tous dispositifs dont vous avez connaissance sur le territoire Gersois.

Coupon2

 

 Vocabulaire :

 

Qu'est-ce qu'un défibrillateur ?

Un Défibrillateur Automatisé Externe (DAE) est un appareil portable, fonctionnant au moyen d'une batterie, dont le rôle est d'analyser l'activité du cœur d'une personne en arrêt cardio-respiratoire. Cette analyse est entièrement automatique, ce qui évite à l'opérateur toute prise de décision. Si les électrodes détectent un rythme choquable, la machine permet de délivrer un choc électrique (Défibrillation).

Qu'est-ce qu'un arrêt cardio-respiratoire (ACR) ?

Un arrêt cardiaque est dû à un dysfonctionnement de l'activité électrique du cœur, le plus fréquemment associé à un rythme cardiaque anormal appelé fibrillation ventriculaire.
Les impulsions électriques du cœur deviennent subitement chaotiques, les cellules musculaires ne sont plus synchronisées, cela provoque l'arrêt soudain de la fonction de pompe du cœur.
La victime s'effondre et perd très rapidement connaissance, la plupart du temps sans alerte préalable.
Le seul moyen pour remédier à cela est alors la défibrillation.

Qu'est-ce que la défibrillation ?

La défibrillation est un choc électrique administré pour resynchroniser l'activité électrique du cœur, l'appareil analyse automatiquement le rythme cardiaque de la victime et propose ou interdit le choc.

Quelques chiffres :

  • 1 minute de perdue c'est 10% de chance de survie en moins
  • En France, l'arrêt cardiaque est responsable de 40 000 à 60 000 décès par an.
  • Cela représente 137 personnes par jour
  • Soit une victime toutes les 10 minutes environ
  • 700 000 victimes d'arrêt cardiaque en Europe
  • Dix fois plus de mort d'arrêt cardiaque que de tués sur les routes.
  • Le taux de survie est estimé à seulement 2 ou 5 %.
  • L'utilisation d'un défibrillateur multiplie par 4 les chances de survie.